Les finances départementales en chiffres

Publié le par danielpomeret.over-blog.com

logo-Conseil-general-Rhone.jpg 

 

 

 

La gestion du département est saine et le Rhône fait partie des départements les mieux gérés de France.

Les dépenses propres à l'institution sont réduites au minimum et le département soutient fortement les communes pour leurs équipements dans le cadre de plans pluriannuels

Le département est le 3ème département le moins fiscalisé de France alors qu'il est l'un des plus investi sur la politique de rénovation urbaine, les services d’incendie et de secours.

le département n'augmente pas les impôts locaux depuis 6 ans sans rien diminuer des services rendus aux rhodaniens et en réalisant le musée des Confluences .

Le département encaisse en ce moment 1,3 millions de droits de mutation par jour.

38 millions d’euros de péréquation lui sont imposés ainsi qu’à 20 autres départements pour aider les départements plus pauvres

Le Rhône mène une politique de désendettement constante : il est un des départements les moins endettés de France. Sa dette a été diminuée de moitié.  Elle est passée de 1,2 MM€ à 695 M€. Sa position financière se renforce malgré  la crise financière qui est devant nous.

Cette année, la charge de la dette est faible, elle est de l'ordre de 28 millions d'euros sur un budget de fonctionnement de 1,3 milliard d'euros, ce qui représente de l’ordre de 2 % de nos dépenses de fonctionnement. On ne dépassera donc pas 30 millions d'euros de frais de dette.

A titre d’exemple, le secteur Personnes Handicapées représente 219 millions d'euros, la charge de la dette équivaut donc à 1/8eme de la somme.

 

Le président a obtenu au terme d’une négociation avec Dexia que deux avenants au contrat soient passés avec Dexia qui auront pour objet de fixer à 4,98 % le taux d'intérêt pendant deux ans, ce qui représente un gain de 5 millions d'euros par rapport au taux tel qu'il est aujourd'hui pour chaque échéance.

 

LE BUDGET DÉPARTEMENTAL : PRINCIPAUX ÉLÉMENTS

 

1660 M€ dont 51 % pour les actions de solidarité obligatoires envers les personnes

Les chiffres par domaine.

Solidarité :                                                                853 M€

Personnes handicapées :                                            218,7 M€

Enfance :                                                                   209,2 M€

Insertion :                                                                  199,1 M€

Personnes âgées :                                                       161,6 M€

Action sociale de proximité et prévention :     35    M€

Logement :                                                                  29,4 M€

Développement                                                        354,1 M€

Cadre de vie                                                             212,5M€

Gestion patrimoniales et administration    162,3M€

 

Publié dans Département du Rhône

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article